lézard


lézard

lézard [ lezar ] n. m.
XVe; laisarde fém. XIIe; lat. lacerta lézarde
I
1Petit reptile saurien (lacertiens) à longue queue effilée, au corps allongé et recouvert d'écailles, à tête fine, ayant quatre courtes pattes. Le lézard vert, le lézard des murailles. Principaux lézards. amphisbène, caméléon, dragon (volant), gecko, iguane, margouillat, orvet, scinque, seps, tarente, tupinambis, varan. « Le lézard souple et long s'enivre de sommeil » (Leconte de Lisle). Mutilation réflexe de la queue du lézard. autotomie.
Loc. Faire le lézard : se chauffer paresseusement au soleil. ⇒ 2. lézarder.
2Peau du lézard. Portefeuille en lézard.
II(probablt de lézarde) Fam. Difficulté, ennui. (Il n')y a pas de lézard : il n'y a pas de problème.

lézard nom masculin (ancien français laiserde, du latin lacertus) Petit reptile diurne, insectivore, ayant des paupières mobiles et une queue pouvant se couper, et courant rapidement avec le ventre au contact du support. Peau tannée de cet animal. (Les peausseries « lézard » sont fournies par les espèces tropicales de grande taille [iguanes, tégus, varans].) Familier. Difficulté imprévue, problème. ● lézard (citations) nom masculin (ancien français laiserde, du latin lacertus) Frédéric Mistral Maillane, Bouches-du-Rhône, 1830-Maillane, Bouches-du-Rhône, 1914 Gai lézard, bois ton soleil ! l'heure ne passe que trop vite, et demain il pleuvra peut-être. Gai lesèrt, bèu toun soulèu ! L'ouro passo que trop lèu, E deman plòura bèlèu. Inscription pour le cadran solaire de sa maison à Maillane Commentaire En raison de cette inscription, la maison est dénommée oustau dóu lesèrt (maison du lézard). ● lézard (expressions) nom masculin (ancien français laiserde, du latin lacertus) Familier. Faire le lézard, se prélasser au soleil.

lézard
n. m.
d1./d Reptile saurien au corps allongé, couvert d'écailles, à la longue queue effilée susceptible de se couper (genres Lacerta et voisins), vivant notam. dans une grande partie de l'Ancien Monde, sauf à Madagascar.
|| Fam. Faire le lézard: se chauffer paresseusement au soleil.
d2./d Par ext. Peau de cet animal. Sac à main en lézard.

⇒LÉZARD, subst. masc.
Petit reptile agile à quatre pattes et à longue queue. Lézard vert, gris; lézard des murailles, des souches. Quant aux tarentes (...) ce sont de petits lézards plats, larges, jaunâtres, visqueux, qu'on dirait transparents, avec une tête triangulaire, des yeux clairs, beaucoup plus laids que les salamandres (FROMENTIN, Été Sahara, 1857, p. 196) :
À la pente du roc que la flamme pénètre,
Le lézard souple et long s'enivre de sommeil,
Et, par instants, saisi d'un frisson de bien-être,
Il agite son dos d'émeraude au soleil.
LECONTE DE LISLE, Poèmes barb., 1878, p. 174.
ZOOL. Reptile saurien (de la famille des Lacertidés) généralement de petite taille, au corps allongé, recouvert d'écailles, à quatre pattes courtes et grêles et dont la queue est longue, effilée et cassante. Les plus grands parmi les Lézards insectivores, par exemple le Lézard ocellé de France, avalent occasionnellement de petits Vertébrés (Zool., t. 4, 1974, p. 271 [Encyclop. de la Pléiade]). En France, des spécimens de Lézard vert et de Vipère aspic ont pu être observés pendant plus de trois ans au même emplacement (...). D'une façon générale, les Lézards herbivores possèdent un domaine plus réduit que les espèces carnivores de taille voisine (Zool., t. 4, 1974, p. 283 [Encyclop. de la Pléiade]).
P. méton. Peau de cet animal. Sac à main en lézard. Le confort était assuré par une collection d'ustensiles en peau de lézard, service pour œufs à la coque dont les cuillers elles-mêmes étaient en lézard de Saxe, encrier en lézard de Roumanie, et il y avait même, je ne reconnus pas la couleur de mon compatriote, un service à huîtres en lézard français (GIRAUDOUX, Siegfried et Lim., 1922, p. 82).
Loc. ,,Paresseux comme un lézard. Très paresseux`` (Lar. Lang. fr.).
Faire le/son lézard, vivre en lézard. Se chauffer paresseusement au soleil; p. ext., paresser. Synon. lézarder2. Voici, de bon compte, de quoi vivre pendant onze grands jours, fumer et dormir au soleil et faire mon lézard sans aucun souci de la nourriture (KARR, Sous tilleuls, 1832, p. 93). Toute ma préoccupation, dans l'oisive vie de lézard que je menais sur ce rivage, fut celle de la contrée, de cette vieillesse apparente de l'Apennin et des montagnes qui entourent la Méditerranée (MICHELET, Oiseau, 1856, p. XLVI). Le baron préférait faire son lézard au soleil sur le galet (MAUPASS., Une vie, 1883, p. 36).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Fin XIe s. lajjsarde zool. (RASCHI, Gloses, éd. A. Darmesteter, p. 29 [Lév. 11, 30]); 1121-34 laisarde (PHILIPPE DE THAON, Bestiaire, éd. E. Walberg, 2332); XIIIe s. lesard (Commentaire du Doctrinal d'Alexandre de Villedieu ds THUROT, p. 530); ca 1290 lezart (GAUTIER DE BIBBESWORTH, Traité, éd. A. Owen, 531); 2. 1832 faire le lézard « paresser au soleil » (KARR, loc. cit.); 3. 1922 « peau de lézard » (GIRAUDOUX, loc. cit.). Du lat. lacertus « lézard », avec substitution de suff. (-ard). D'abord laisarde en a. fr., du lat. lacerta « lézard ». Fréq. abs. littér. : 431. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 767, b) 865, XXe s. : a) 360, b) 497.
DÉR. Lézardet, subst. masc. Petit du lézard. Et ce lézardet qui se roulait dans l'herbe de l'aire, près du rouleau à blé; un lézardet à peine déroulé de l'œuf, déjà tout vert avec des gouttes d'eau à tous ses ongles (GIONO, Gd troupeau, 1931, p. 208). []. 1r es attest. a) 1817 « espèce de reptile saurien du genre monitor » (CUVIER, Règne animal t. 2, 1829, p. 26 [cite comme source le naturaliste fr. F. M. Daudan (1774-1804)]), b) 1931 « jeune lézard » (GIONO, loc. cit.); de lézard, suff. -et.
BBG. — CHAUTARD Vie étrange arg. 1931, p. 653.

lézard [lezaʀ] n. m.
ÉTYM. V. 1460, lesar (XIIIe, selon T. L. F.); anc. franç. laiserde, laüsarde, n. f., fin XIe; du lat. lacerta. → Lézarde.
1 Petit reptile saurien (Lacertien), à longue queue effilée, au corps allongé et recouvert d'écailles, portant une tête fine et quatre pattes courtes et grêles. || Le lézard est insectivore et ovipare. || La taille du lézard varie selon les espèces. || La langue du lézard est bifide. || Lézard gris, lézard vert, lézard ocellé. || Grand lézard d'Amérique. Tupinambis. || Le lézard, inoffensif et agile, se plaît sur les rocailles et les murs, où il se chauffe au soleil (→ Boire, cit. 31). || Le lézard, symbole de la fourberie chez les Anciens ( Stellionat). || Mutilation réflexe de la queue du lézard. Autotomie.
1 À la pente du roc que la flamme pénètre,
Le lézard souple et long s'enivre de sommeil,
Et, par instants, saisi d'un frisson de bien-être,
Il agite son dos d'émeraude au soleil.
Leconte de Lisle, Poèmes barbares, « La ravine Saint-Gilles ».
2 (…) ces pierres déchaussées, que hantaient de petits lézards infiniment fragiles. Pour un rien, ils se cassaient. J'avais bien garde de les effrayer, car ce sont bêtes familières, sensibles à la voix, et, par conséquent, d'un facile apprivoisement. Le soleil les enchante (…)
H. Bosco, Antonin, p. 103.
2.1 Il y a même des lézards gris et vert. Ils détalent vers les dunes en lançant de grands coups de queue pour courir plus vite. Quelquefois Lalla réussit à en attraper un, et elle s'amuse à le tenir par la queue jusqu'à ce que la queue se détache. Elle regarde le tronçon qui se tortille seul dans la poussière.
J.-M. G. Le Clézio, Désert, p. 73.
tableau Noms de reptiles non fossiles.
Être preste, vif (→ Flexible, cit. 6), paresseux comme un lézard. — ☑ Loc. (1832, A. Karr, in T. L. F.). Faire le lézard : se chauffer paresseusement au soleil. 2. Lézarder. — ☑ Vivre en lézard, paresseusement.Dans d'autres contextes (métaphore → cit. 3; compar. → cit. 4).
3 (…) je ne suis qu'un lézard littéraire qui se chauffe toute la journée au grand soleil du beau.
Flaubert, Correspondance, t. I, p. 177 (éd. Charpentier).
4 (…) je rêvais de rester là tout le jour, comme un lézard, à boire de la lumière, en écoutant chanter les pins (…)
Alphonse Daudet, Lettres de mon moulin, « Les vieux ».
Loc. vieillie. Un bain de lézard : un bain de soleil.
2 (1922). Peau du lézard, traitée. || Sac, portefeuille en lézard.
DÉR. Lézarde, lézardeau, 2. lézarder.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lezard — Lézard Pour les articles homonymes, voir lézard (homonymie). Nom vernaculaire ou nom normalisé ambigu : Le terme « Lézard » s applique, en français, à plusieurs taxons distincts …   Wikipédia en Français

  • lezard — LEZÁRD s.n. (Franţuzism) Piele de şopârlă tăbăcită. [pr.: lezar] – Din fr. lézard. Trimis de LauraGellner, 20.05.2004. Sursa: DEX 98  lezárd s. m., s. n. Trimis de siveco, 10.08.2004. Sursa: Dicţionar ortografic  LEZÁRD s.m …   Dicționar Român

  • lezard — LEZARD. s. m. Espece de reptile à quatre pattes. Les lezards se retirent ordinairement dans les hayes & dans les trous des murailles. il y a certains pays où les lezards sont fort gros & bons à manger. le crocodile est une espece de gros lezard …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Lézard — Pour les articles homonymes, voir lézard (homonymie). Nom vernaculaire ou nom normalisé ambigu : Le terme « Lézard » s applique en français à plusieurs taxons distincts …   Wikipédia en Français

  • lézard — (lé zar ; le d ne se prononce et ne se lie jamais ; au pluriel, l s ne se lie pas : des lé zar agiles ; cependant quelques uns la lient : des lé zar z agiles) s. m. 1°   Nom d un genre de reptiles sauriens à langue échancrée au bout, à pattes à… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • LÉZARD — n. m. Genre de reptiles sauriens à quatre pattes et à longue queue. Les lézards habitent ordinairement dans les trous de muraille. Un gros lézard. Un lézard vert. Un lézard gris. Fig. et fam., Faire le lézard, Se chauffer paresseusement au soleil …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • LÉZARD — s. m. Quadrupède ovipare, et à longue queue. Les lézards se retirent ordinairement dans les haies et dans les trous de murailles. Un gros lézard. Un lézard vert. Un lézard gris …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • lézard — n.m. Fainéant. Faire le lézard, se chauffer paresseusement au soleil. / Inconvénient, difficulté, problème : Y a pas de lézard. Soupçon : Y a un lézard …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • lézard — nm. ; gros lézard vert : lézâ (Albanais.001.PPA.), lézér (Saxel), lôjâr (Montagny Bozel), lwézâ (001.AMA.), lwêzâ (Annecy.003, Balme Si.020), LWIZÂr (Leschaux | Chambéry, Thônes.004), lywézâ (Combe Si.018) ; lélayè (Morzine) ; lyéro véro nm.… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • lézard — ● n. m. ►APPLI►ARGOT Le lézard, c est Mozilla, ainsi que ses cousins basés sur son moteur de rendu de pages …   Dictionnaire d'informatique francophone


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.